Château-Gaillard, haut lieu du tourisme médiéval normand

Haut lieu de l’histoire normande, Château-Gaillard, forteresse construite par Richard Cœur de Lion, constitue, avec la ville médiévale de Domfront-en-Poiraie dans l’Orne, l’un des deux sites retenus par la Région pour bénéficier d’investissements importants en termes d’aménagement et de valorisation innovante.

Marie-Agnès Poussier-Winsback, Vice-présidente de la Région Normandie en charge de l’attractivité du territoire, du tourisme et du nautisme, a visité le 5 mars le site de Château-Gaillard aux Andelys, en présence de Frédéric Duché, Président de Seine Normandie Agglomération et Maire de la commune.Dans les prochaines semaines, la Région et Seine Normandie Agglomération vont ainsi lancer des groupes de travail dont la mission sera d’imaginer un programme d’actions pour faire de Château-Gaillard une grande destination touristique : travaux de rénovation et de valorisation du site, mise en place d’outils numériques, créations d’événements …

« La Normandie s’illustre par un patrimoine médiéval particulièrement riche. L’ambition de la Région est de faire de la Normandie une destination touristique reconnue en France et à l'international sur cette thématique. Château Gaillard est un lieu emblématique de la Normandie Médiévale avec un fort potentiel de développement touristique. C’est pourquoi nous souhaitons travailler avec les élus locaux à la réalisation d’un projet ambitieux qui améliorera les conditions d’accueil des visiteurs, qui sera innovant en terme de médiation tout en respectant l’intégrité historique et paysagère du site » a déclaré Marie-Agnès Poussier-Winsback, Vice-présidente de la Région Normandie en charge de l’attractivité du territoire, du tourisme et du nautisme.

La Région Normandie travaille actuellement sur un grand programme d’actions pour faire de la Normandie une destination touristique médiévale incontournable.C’est dans cet objectif, que le Président de Région, Hervé Morin, a souhaité porter deux expérimentations sur des sites médiévaux avec un fort potentiel : La Cité médiévale de Domfront et Château Gaillard.En février 2017, la Région a également créé un « cluster » afin de structurer et de valoriser le patrimoine historique médiéval, tout en fédérant les acteurs concernés.

Afin de favoriser l’essor de certains sites, ce « cluster du tourisme médiéval », co-piloté par le Comité Régional du Tourisme et la Région, a élaboré un plan d’actions qui comprenait notamment la publication en février 2018 du 1er « Guide du Routard de la Normandie médiévale ». Sa mise en ligne est prévue pour avril 2018.En outre, la Région s’est dotée depuis 2017 de nouveaux dispositifs de soutien, autour des 4 grandes thématiques « d’excellence » de la Normandie. Ces dispositifs ont déjà permis d’accompagner une dizaine de projets touristiques, sur le thème de la Normandie médiévale : étude de programmation du projet Ornavik, réseaux des Abbayes Normandes...

A propos de Château Gaillard :

Construit par Richard Cœur de Lion, Château-Gaillard, pris par Philippe Auguste en 1204, est le symbole de la transition entre le duché de Normandie et le royaume de France.Château-Gaillard constitue pour l’époque une version aboutie de l’architecture défensive.Le Château a été construit en un temps record, entre 1196 et 1198, afin de protéger la Seine et la ville de Rouen. Cette position a été choisie par Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, héritier de la couronne en 1189 et Duc de Normandie, pour défendre la Vallée de la Seine contre son voisin, le Roi Philippe Auguste, qui veut s’en emparer.Ruine majestueuse située sur les coteaux en bord de Seine, Château-Gaillard fait partie des sites incontournables de la Normandie médiévale. Avec 35 000 visiteurs/an, Château-Gaillard est le 4ème site le plus fréquenté de l’Eure, juste devant le domaine d’Harcourt, autre site médiéval en devenir.Les richesses architecturales et historiques du site de Château-Gaillard font qu’il est aujourd’hui reconnu comme Monument Historique depuis 1862. Château-Gaillard est également un site écologique de premier plan : Zone d’Intérêt Faunistique et Floristique (ZNIEFF type 2), ainsi que Zone Natura 2000.

Partager cette page